fbpx

Consentement Éclairé

TRAITEMENT DES LÉSIONS PIGMENTAIRES « TÂCHES BRUNES » AU LASER HOLLYWOOD SPECTRA

Les taches pigmentaires épidermiques, lentigos plus communément appelés “taches brunes” apparaissent principalement sur les zones photo-exposées. Cette héliodermie signe d’un photo- vieillissement peut être traitée grâce au laser HOLLYWOOD SPECTRA.
Cette indication nécessite généralement 2 à 3 séances. Les traitements sont réalisés sur une peau non- bronzée et sans produit appliquée.

Principe d’action

Technologie aux impulsions ultra courtes, le Spectra Q-Switched permet de fragmenter les pigments. Ils se brisent en de plus petites particules grâce à l’effet thermomécanique. L’absorption du faisceau laser est sélective à la mélanine sans léser les tissus environnants (pigment endogène des tâches, mais également du bronzage c’est pour cela que la peau ne doit pas être bronzée). La longueur d’onde utilisée dépend du phototype du patient (532 nm pour les phototypes I-III et 660 nm pour traiter les phototypes IV).
Il est conseillé d’espacer les séances de 6-8 semaines.

Les étapes de la séance

1. La zone à traiter sera préalablement démaquillée et nettoyée

2. Des coques occlusives ou lunettes de protection spécifiques aux longueurs d’ondes utilisées doivent être portées par le patient, le praticien et toute personne présente dans la salle.

3. Le ou la zone à traiter ou la tache ponctuelle est balayée par le faisceau laser. Lorsque le laser balaye la peau, le patient ressent comme des coups d’élastique et entend un claquement franc.

4. Après le passage du laser, la zone présente un blanchiment transitoire. Des petites taches ou légers saignements et un œdème transitoire peuvent apparaître quelques minutes après le traitement.
Après les traitements en 532nm, les lésions ponctuelles traitées présentent un aspect purpurique, des pétéchies (points rouges) peuvent également être visibles sur la zone traitée.

5. Une crème réparatrice est appliqués sur la zone

6. Les 72 heures suivant la séance, il est impératif d’éviter : tout frottement, bain chaud, sport intense et de contact et toute exposition au soleil.

Contre-indications

– Grossesses (Principe de précaution)
– Peaux bronzées, ou exposées récemment au soleil inférieure à 1 mois. La peau doit être complètement débronzée, dans le cas des personnes ayant la peau tannée un soin dépigmentant peut être prescrit 1 mois avant la séance.
– Application d’autobronzants/ séances d’U.V un mois avant la séance
– Prise de Béta-carotènes sous toutes ses formes (régime riche en légumines orange, compléments alimentaires).
– Pathologies ou médicaments entraînant un trouble de la cicatrisation ou une photosensibilité autre qu’aux U.V
– Naevus (grain de beauté) ou lésions suspecte
– Anticoagulants/antiagrégants (contre-indication relative)
– Application ou prise par voie orale d’huiles essentielles
– Sauna, hammam, gommage 72 heures avant la séance
– Peaux fragilisées, lésées, infectées
– Traitement préalable aux sels d’or par voie parentérale (aurothiomalate de sodium), chrysothérapie. Risque de chrysiase localisée.
– Préparation à base de vitamine A, rétinoïdes, acides de fruits 48h avant la séance

ll est important de signaler toute prise médicamenteuse.

Les suites observées

De possible croutelles peuvent tomber entre 7 et 10 jours, des rougeurs, un œdème et une sensation de « coup de soleil » peuvent être ressentis quelques heures jusqu’à 72h après la séance.

Il est plus que recommandé de désinfecter la zone et d’appliquer une crème réparatrice pendant les 15 jours au minimum suivant le traitement.

L’application d’une protection solaire SPF 50+ pendant SIX SEMAINES doit être rigoureusement respectée.

Les soins post traitement doivent être correctement effectués pour garantir une bonne cicatrisation de l’acte.

Les effets secondaires

Il est possible de constater des modifications transitoires de la pigmentation (hyper-hypo pigmentation) qui peuvent rester visibles jusqu’à 6 mois. Les recommandations post-traitement et notamment l’application d’une protection solaire SPF 50+ doivent être correctement suivies pour limiter ce risque d’effet secondaire ; il en est de même pour le risque infectieux. Il est impératif de suivre les consignes post traitements recommandées par votre praticien.

Le risque d’effet secondaire cicatriciel minime est extrêmement rare.

La lumière laser (1064nm) peut causer des lésions oculaires. C’est pour cela que le port de coques de protection oculaires est obligatoire pendant la séance. Les personnes présentes dans la salle doivent également porter des lunettes adaptées.

Je comprends l’indication traitée, la technique utilisée, les traitements alternatifs disponibles, et les avantages de ce traitement.

D’autres effets secondaires, inconnus à ce jour, peuvent également se produire. Il convient de contacter le médecin prescripteur si un effet inattendu apparaît, ou si les symptômes s’amplifient avec le temps.

Droit à l’image

Je consens à ce que des photographes soient prises pour évaluer l’efficacité du traitement, pour l’éducation médicale et la formation. Aucune photographie révélant mon identité ne sera utilisée sans mon consentement.

Le consentement

Les consignes avant et après la séance ont été discutées avec moi ainsi que les contre-indications au traitement.

Le traitement ainsi que ses avantages et ses risques potentiels, ont tous été expliqués à ma satisfaction. J’ai reçu des réponses à toutes mes questions. Je consens librement au traitement proposé.

Je certifie que le praticien m’a exposé tous les risques connus inhérents à ce geste.

Je reconnais avoir pu lui poser toutes les questions concernant cette intervention et que les explications ont été claires et compréhensives, avoir informé le praticien de mes antécédents médicaux, des interventions, soins et traitements dont j’ai bénéficié et que j’ai suivis à ce jour,

Je donne mon consentement libre et éclairé à l’acte mentionné ci-dessus, en toute connaissance de cause.