fbpx

Informations Pré et Post traitement

EPILATION LASER

Avant la séance

• Rasez-vous 24 à 48h avant la séance (1mm maximum)

• NE PAS ÉPILER, NI DÉCOLORER la zone traitée 4 semaines avant la 1ère séance et durant toute la durée du traitement

• NE PAS S’EXPOSER AU SOLEIL NI AUX UV ARTIFICIELS 15 jours à 1 mois avant la séance (suivez la consigne qui vous a été donnée par l’équipe du centre)

• Interrompez l’utilisation de crème autobronzante 1 semaine avant la séance

• Interrompez l’utilisation de crème éclaircissante 1 mois avant la 1ère séance et durant toute la durée du traitement

• Evitez d’appliquer tout produit cosmétique sur la zone traitée (crème, déodorant, maquillage…) avant la séance

Après la séance

• NE PAS S’EXPOSER AU SOLEIL NI AUX UV ARTIFICIELS 1 semaine après la séance (suivez la consigne qui vous a été donnée par l’équipe du centre) et appliquez une crème solaire SPF 30 durant toute la durée du traitement

• Evitez de vous maquiller immédiatement après la séance

• Evitez d’utiliser un déodorant tant que votre peau présente une irritation

• Evitez de frotter ou gratter la zone traitée
durant 24h

• Evitez de pratiquer une activité physique
durant 48h

• Evitez de vous rendre à la piscine, au hammam ou dans un sauna durant 48h

• Vous pouvez vous raser

• Vous pouvez appliquer une crème apaisante sur la zone traitée après la séance si vous le souhaitez

• Vous pouvez effectuer un léger gommage 3 semaines après la séance afin de faciliter l’élimination des poils traités

Consentement éclairé

EPILATION LASER

Effets normaux et anormaux, risques

L’efficacité et les risques augmentent avec la dose :

Attention ! Un risque de brûlure est inévitable.

Le médecin recherchera le meilleur rapport risque / bénéfice, et non une absence de risque. Si vous voulez éviter toute prise de risque, vous ne devez pas faire d’épilation laser.

Un réglage plus agressif est par exemple souvent nécessaire en fin de traitement : le risque de brûlure est alors augmenté.

Effets normaux après traitement :

• Apparition autour de chaque poil d’œdèmes (gonflements) qui persistent quelques heures : c’est une preuve d’efficacité.
• Rougeurs, gêne ou sensibilité de la peau persistant de un à trois jours.

Effets secondaires fréquents et transitoires :

• Sensation de brûlure intense : effet bénin si vous appelez le médecin et si vous suivez scrupuleusement sa prescription pour éviter toute complication (interdiction du tulle gras,…).

Ces brûlures courantes (1er et 2nd degré superficiel) soignées 1 sans délai n’entrainent jamais de cicatrice, mais entrainent :
• Des dépigmentations, si vous avez la peau claire : elles disparaissent après quelques jours d’exposition solaire,
• Des hyperpigmentations, si vous avez la peau mate : elles disparaissent en 6 à 18 mois, rarement plus,
• Démangeaisons : effet dérangeant qui régresse en quelques jours. Appelez le médecin pour les traiter si elles vous gênent,
• Hématomes (bleus) : régressent spontanément. Peuvent traduire un trouble de la coagulation ou la prise d’aspirine,
• Veine qui devient dure, jaunâtre et douloureuse (paraphlébite) : effet considéré comme anodin mais il faudra réduire les doses pour l’éviter. Prévenez le médecin.

Effets secondaires rares et permanents :

• Le laser est dangereux pour les yeux : ne retirez jamais vos lunettes ou protections oculaires sans autorisation préalable.
• Cicatrices : nous en observons dans 1 à 2 cas sur 10 000. Elles résultent soit d’une brûlure du 2nd degré profond causée par une erreur humaine, soit de la complication d’une brûlure superficielle mal soignée ou soignée trop tard.

Stimulations paradoxales :

• Une augmentation de la pilosité est possible sur les zones où le laser est passé et 2 millimètres autour. Cet effet s’observe plus souvent sur certaines parties du corps (cou et dessous du menton, pommettes, joues, décolleté, bras, épaules et dos chez les hommes), rarement d’autres zones. En faisant une épilation laser, vous acceptez ce risque.

Informations générales

Les médicaments, les autres soins, ou examens nécessaires ne sont pas compris dans ce devis.

Si la consultation a défini qu’il s’agissait d’un acte à visée esthétique, il n’est pas remboursé par l’assurance maladie, et les médicaments ou arrêts de travail liés à cet acte ne sont pas pris en charge par la Sécurité Sociale.

Résultats attendus

L’épilation laser permet de supprimer de 80 % à 98 % des poils terminaux sur les zones traitées.

• La durée du traitement est d’un cycle pilaire (7 à 18 mois).
• Le nombre de séances diminue avec l’âge.

Le résultat final sera constaté environ 12 mois après la dernière séance. Vous pouvez l’estimer approximativement en doublant la pilosité visible 3 mois après une séance. Ce résultat est définitif, sauf s’il existe des causes susceptibles d’augmenter la pilosité sur tout votre corps : arrêt ou prise de certains médicaments, prise de poids importante, changement hormonal, maladie rares, grossesse (ventre et bas du visage). Sur le menton et le bas du visage des poils peuvent apparaître toute la vie : l’épilation n’est pas définitive sur ces zones.

Dans environ 1% des cas, non prévisibles, l’épilation laser :
• n’est pas définitive, sans explication connue,
• n’est pas efficace, sans explication connue.

Le nombre exact de séances ne peut être connu car les réponses varient selon les individus. L’évaluation est une moyenne pour une peau non bronzée, en respectant les délais maxima entre séances et pour un traitement à dose efficace, donc présentant des risques. Les facteurs qui influent le nombre de séances sont :

• Surtout votre âge au début du traitement (§5).
• La dose et le caractère minutieux du balayage par le laser, la pigmentation de vos poils et de votre peau,
• La zone du corps et les cas listés en §6,
• Le respect du délai maximum entre deux séances.

Limites de l’épilation laser

Les résultats du traitement des poils blonds et du duvet sont imprévisibles. L’épilation laser est inefficace sur les poils blancs et les « vrais » poils roux.

Les délais entre deux séances doivent être respectés : 4 semaines au moins et pas plus de 12 semaines ** (** proposés en l’état de la science (J.R. Lloyd 2000 et 2002).

Les résultats peuvent être mauvais ou très mauvais :
• En cas de douleur et/ou de mouvements excessifs durant la séance, de dépassement des délais entre séances, ou de bronzage durant le traitement ,
• En cas d’acné tardive (après 20 ans) et/ou rebelle,
• En cas d’obésité, ou de prise de poids importante,
• En cas d’immaturité du système pilaire (moins de 18 ans chez les femmes, moins de 45 ans chez les hommes),
• Sur la pilosité du visage,
• Sur les zones à risque de stimulation paradoxale,
• Sur les poils profonds (genoux, coudes),
• Trouble de la fertilité, trouble hormonal,
• Prise au long cours de corticoïdes ou d’anabolisants,
• Hyperpilosité congénitale ou éthnique.

Des progrès visibles doivent s’observer dès la 4ème séance ! Si ce n’est pas le cas, interrompez votre traitement, même si vous estimez qu’il n’est pas fini. Vous pourrez le reprendre quand votre statut hormonal sera devenu plus favorable.
Si vous poursuivez le traitement sans progrès visible entre les séances les résultats ne seront pas améliorés significativement.

Contre-indications de l’épilation laser

• Grossesse (contre-indication relative, à discuter).
• Exposition récente au soleil ou aux UltraViolets.
• La prise de médicaments photosensibilisants ou susceptibles d’augmenter la pilosité doit être discutée avec le médecin : Androgènes, Aspirine, Corticoïdes, Dilantin, Ciclosporine, Minoxidil, Psoralène, Isotrétinoïne…
• L’usage de lotions autobronzantes ou d’activateurs de bronzage (type Oenobiol) doit être discutée.
• Si vous avez des maladies, des grains de beauté, une mauvaise circulation sanguine, des précautions peuvent être nécessaires. Il en est de même en cas de diabète, d’épilepsie, de troubles de la coagulation, de troubles de la cicatrisation (chéloïdes), de porphyrie cutanée non équilibrée, d’immunosuppression, d’infection générale active, d’herpès, de troubles hormonaux non contrôlés par un endocrinologue.
• Si vous avez une « phobie des poils », elle doit être traitée avant l’épilation laser.
• Si vous avez moins de 18 ans, l’épilation laser est possible, avec l’autorisation de vos parents.

Avant et après les séances

Si le soleil vous fait bronzer, ne pas exposer les zones traitées au soleil ou aux UV pendant toute le traitement.

Avant : coupez court les poils de la zone traitée (crème dépilatoire, rasoir). Ne pas s’épiler à la pince ou à la cire 3 semaines avant chaque séance. Oter toute trace de maquillage de la peau,

Après : appliquer de la crème de type Biafine sur les
zones épilées, deux fois par jour jusqu’à disparition des
rougeurs.
Ne pas dépasser 3 mois entre les séances (sauf visage).

Validité du devis – absence à rendez-vous

Les prix de ce devis opérateur (balayage délégué à un opérateur laser ) sont fermes pendant 3 mois : au-delà ils peuvent varier. Par exception, en cas de modification des conditions juridiques de délégation des actes d’épilation laser, les tarifs sont susceptibles d’ajustement sans préavis.

Respect, confiance, citoyenneté

L’acte médical résulte d’un contrat de soin entre un patient et le médecin. Ce contrat est fondé sur la confiance réciproque.
Conformément au code de déontologie médicale, le médecin peut refuser d’effectuer un soin sans avoir à se justifier.
Le respect du personnel et celui des autres patients, ainsi qu’un comportement citoyen sont des obligations : en signant ce devis, vous adhérez sans réserve à ces obligations.
Tout comportement incivique ou susceptible de porter atteinte à la santé des salariés ou à la sérénité des autres patients entraîne l’exclusion temporaire ou définitive des locaux et l’annulation du devis.

Durée de votre engagement

Conformément au code de déontologie médicale, vous restez libre de décider à chaque instant de la poursuite ou non de votre traitement, du choix de votre soignant et de votre médecin.

Votre validation du formulaire et votre signature ne vaut pas acceptation du présent devis.

Je certifie que le praticien m’a exposé tous les risques connus inhérents à ce geste.

Je reconnais avoir pu lui poser toutes les questions concernant cette intervention et que les explications ont été claires et compréhensives, avoir informé le praticien de mes antécédents médicaux, des interventions, soins et traitements dont j’ai bénéficié et que j’ai suivis à ce jour,

Je donne mon consentement libre et éclairé à l’acte mentionné ci-dessus, en toute connaissance de cause.